Qu’est-ce que le Paris-Dunkerque ?

Paris-Dunkerque-photo1
Le Paris-Dunkerque est une randonnée moto offrant rêve et aventure aux propriétaires de trails ou de « maxi-trails ». 3 jours de moto, de partage, de rencontres, de tourisme, pour d’imperrissables souvenirs. Il n’y a pas de notion de compétition sur le Paris-Dunkerque.

Pourquoi participer au Paris-Dunkerque ?

Vous avez sûrement rêvé de partir en moto à l’autre bout du monde, parcourir les grands espaces, dormir sous la tente… Mais le temps vous manque et les contraintes du quotidien vous en empêchent. Paris-Dunkerque, c’est l’aventure accessible, près de chez vous. Vous vous étonnerez dans les moments difficiles. Vous sourirez dans votre casque, lorsque vous traverserez ce qui vous semblait infranchissable. A votre retour, vous aurez des histoires à raconter et des souvenirs dont vous aurez été le héros. Rêveur ou baroudeur, Paris-Dunkerque est la première étape pour d’autres voyages !

Le Paris-Dunkerque est-il fait pour moi ?

Paris-Dunkerque-photo2 Que vous rouliez tous les jours ou uniquement les week-ends, si vous n’avez pas le temps de partir une ou deux semaines en Afrique, que vous ne savez pas si vous êtes physiquement affuté, alors venez vous mesurer au Paris-Dunkerque, cette randonnée est faite pour vous. En fonction de votre rythme, les étapes durent entre 6 et 10 h, c’est une randonnée sportive par la durée de ces étapes. Notez que le Paris-Dunkerque n’est pas conseillé avec un passager.

Pour quels types de motos ?

Paris-Dunkerque-photo3 Le tracé a été dessiné pour les trails quelque soit leur cylindrée, leur marque et leur modèle, y compris les « classics ». Les difficultés rencontrées sont tout à fait adaptées aux motos du marché, sans préparation particulière exceptés les pneus qui doivent obligatoirement être des pneus à tétines pour le parcours « extrême » (fortement conseillé pour le parcours « aventure »). Vous pouvez faire le Paris-Dunkerque avec vos top-case, les pistes sont larges. Prévoyez tout de même des crash-bars, au cas où, mais ce n’est pas indispensable. Nous allons traverser des villages, maîtrisez votre vitesse à 50 km/h dans les agglomérations et évitez les coups d’accélérateurs inutiles. Les pots d’échappement qui crachent des décibels à outrance ne sont pas souhaités, ce qui n’empêche pas d’avoir de belles musiques mécaniques, viriles mais correctes. Nous devons laisser une bonne impression derrière nous. A la campagne, n’hésitez pas à saluer toutes les personnes que vous croiserez et ralentissez dès que vous les détectez. Surtout ne sortez pas des chemins, l’avenir de notre loisir en dépend !!

Commentaires