1 mois et demi.

C’est le temps écoulé depuis mon dernier article sur Braap.fr
Ouais, c’est pas bien.

Désolé pour ce temps mort, la vrai vie, le boulot, bref tout le reste passe avant. C’est une règle que je m’étais fixé au départ, et comme vous le voyez je m’y suis tenu. Mais pas de panique, ce n’est pas fini pour autant ! Loin de là même 😉

La belle saison reprend petit à petit, depuis le March Moto Madness auquel j’ai pu participer avec mon compère Julian d’Asphalt Therapy, de belles randos ont été réalisées en région parisienne, dont une assez mémorable par Hilario du groupe Trailistes. Merci encore à toi pour cette belle trace parcourue par une trentaine de motards, dont certains débutants heureux de découvrir la pratique tout-terrains.

Le MMM, parlons-en tiens. 2 jours passés dans des conditions parfaites au domaine de Comteville à Dreux. Une météo au top, avec ce qu’il fallait de pluie juste avant pour rendre certains terrains impraticables, et ce qu’il fallait de soleil pendant pour nous faire croire que ça serait facile. La boue, la glisse, la galère avec le sourire, c’est ça la partie « Madness ». 2 jours passés à tourner sur des « manèges », des petites boucles techniques qui vous font passer par tous les types de terrains possibles et où la maniabilité basse vitesse est mise à l’honneur (ou à rude épreuve, suivant votre forme).

Trois randos de 30, 50 et 70 km à faire au pied levé suivant l’humeur, toujours tracées par Yann de Cocoricorando, et donc toujours aussi sympa à parcourir. Cocoricorando qui a d’ailleurs changé de main, mais pas d’esprit, et c’est très bien comme ça. À noter, une nouvelle randonnée a été annoncée : la « Royale« . Toujours le même principe : environ 700 km répartis sur trois jours de rando (fin octobre), mais autour des châteaux de la Loire cette fois-ci.

En parlant de ces grosses rando, la prochaine est dans une semaine et devrait si tout va bien nous amener à Dunkerque. Le « PDK » est de retour, et la pluie annoncée cette semaine devrait nous épargner la poussière… et nous humidifier quelques chemins comme il se doit. De là à revivre certains passages de la saison dernière… Suspense !

Et pour conclure j’espère que cette année le blog saura trouver sa voie pour rapprocher ces deux autocollants encore un peu plus (non, pas le « crit’air » de mes deux cylindres, l’autre). Des projets, ce n’est pas ce qui manque, à nous de les concrétiser dans notre joyeuse désorganisation organisée.

On the (muddy) road again !

Commentaires